En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
 
 
 
 

Blog - Brèves d'eau


 4 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!

Forum de l'eau Une semaine de solutions pour l'eau et l'assainissement 03/12  -  par   Maurice

16 mars 2012

Forum de l'eau Une semaine de solutions pour l'eau et l'assainissement

Forum de l'eau

Une semaine de solutions pour l'eau et l'assainissement

13 mars 2012

C'est parti ! Marseille accueille pendant six jours, depuis lundi 12 mars, le sixième forum mondial de l’eau (FME). Environ 20 000 visiteurs sont en principe attendus pour partager "les solutions" qui relèveront les enjeux de l’eau et de l’assainissement.

A cette occasion, Nicolas Sarkozy devait tenir son dernier grand discours international avant la présidentielle. Il y a finalement renoncé, et l’événement a été officiellement lancé par le Premier ministre François Fillon.

 Douze priorités d'actions
Les « solutions » présentées au cours de quelque 250 sessions sont tant techniques que juridiques et institutionnelles. Elles s'organisent autour de douze priorités d'actions (droit à l'eau, coopération, eau et énergie, croissance verte...) et trois "conditions de succès" liées à la bonne gouvernance, le financement de l'eau pour tous et la création de conditions favorables. Leur but: améliorer l’accès de tous à ces services essentiels.

Des industriels se déplacent pour présenter leurs produits: compteurs d’eau communicants, usines de dessalement moins consommatrices d’énergie, systèmes de désinfection moins coûteux… Des organismes viennent partager leurs expériences, à l’image des organismes de bassin nationaux et transfrontaliers ou encore des collectivités locales. Des ministres débattent. Des collectivités locales échangent et des ONG exposent leurs efforts et leurs réussites dans la lutte en faveur des plus défavorisés.

"Une des volontés du Forum est d'avoir une représentation substancielle de la société civile. Nous y avons travaillé lors du processus préparatoire au sein d'une comission Racines et Citoyenneté", précise François Lacroix, directeur des programmes du FME. Parallèlement, un forum alternatif se tiendra aussi à Marseille à cette occasion, porteur d’une vision non-commerciale de l’eau.

Déclaration politique attendue
Au-delà ce brassage d’idées, le FME sera attendu sur les éventuelles déclarations et résultats politiques. En 2009, le forum d’Istanbul avait déçu sur ce point, ne parvenant pas à acter le droit à l'eau comme un droit humain fondamental. L'initiative en revient à l'ONU, en juillet 2010. Que ce soit sur la convention internationale sur les cours d’eau transfrontaliers ou sur une meilleure reconnaissance de l’assainissement, le forum de Marseille a donc quelques cartouches à jouer. Réussira-t-il à créer un réel effet d'engagement de l'Europe sur la coopération décentralisée et à stimuler une dynamique de propositions des Etats qui pourrait être portée à Rio+20? A suivre.

Pour en savoir plus :

Hydroplus

Crédits de l'illustration : DR

16 mars 2012

Forum de l'eau Une semaine de solutions pour l'eau et l'assainissement

Forum de l'eau

Une semaine de solutions pour l'eau et l'assainissement

13 mars 2012

C'est parti ! Marseille accueille pendant six jours, depuis lundi 12 mars, le sixième forum mondial de l’eau (FME). Environ 20 000 visiteurs sont en principe attendus pour partager "les solutions" qui relèveront les enjeux de l’eau et de l’assainissement.

A cette occasion, Nicolas Sarkozy devait tenir son dernier grand discours international avant la présidentielle. Il y a finalement renoncé, et l’événement a été officiellement lancé par le Premier ministre François Fillon.

 Douze priorités d'actions
Les « solutions » présentées au cours de quelque 250 sessions sont tant techniques que juridiques et institutionnelles. Elles s'organisent autour de douze priorités d'actions (droit à l'eau, coopération, eau et énergie, croissance verte...) et trois "conditions de succès" liées à la bonne gouvernance, le financement de l'eau pour tous et la création de conditions favorables. Leur but: améliorer l’accès de tous à ces services essentiels.

Des industriels se déplacent pour présenter leurs produits: compteurs d’eau communicants, usines de dessalement moins consommatrices d’énergie, systèmes de désinfection moins coûteux… Des organismes viennent partager leurs expériences, à l’image des organismes de bassin nationaux et transfrontaliers ou encore des collectivités locales. Des ministres débattent. Des collectivités locales échangent et des ONG exposent leurs efforts et leurs réussites dans la lutte en faveur des plus défavorisés.

"Une des volontés du Forum est d'avoir une représentation substancielle de la société civile. Nous y avons travaillé lors du processus préparatoire au sein d'une comission Racines et Citoyenneté", précise François Lacroix, directeur des programmes du FME. Parallèlement, un forum alternatif se tiendra aussi à Marseille à cette occasion, porteur d’une vision non-commerciale de l’eau.

Déclaration politique attendue
Au-delà ce brassage d’idées, le FME sera attendu sur les éventuelles déclarations et résultats politiques. En 2009, le forum d’Istanbul avait déçu sur ce point, ne parvenant pas à acter le droit à l'eau comme un droit humain fondamental. L'initiative en revient à l'ONU, en juillet 2010. Que ce soit sur la convention internationale sur les cours d’eau transfrontaliers ou sur une meilleure reconnaissance de l’assainissement, le forum de Marseille a donc quelques cartouches à jouer. Réussira-t-il à créer un réel effet d'engagement de l'Europe sur la coopération décentralisée et à stimuler une dynamique de propositions des Etats qui pourrait être portée à Rio+20? A suivre.

Pour en savoir plus :

Hydroplus

Crédits de l'illustration : DR

Fermer

Publié le 16/04/2016 14:48   | |    |