En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
 
 
 
 

Blog - La bande à bonne'eau


 4 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!

Changement de direction à l'agence de l'eau Seine-Normandie 11/11  -  par   Maurice

5 novembre 2011

Changement de direction à l'agence de l'eau Seine-Normandie

02/11/2011
L’agence de l’eau Seine-Normandie change de directeur général
Guy Fradin, qui dirigeait l’agence depuis 2004, est remplacé par Michèle Rousseau (photo), jusqu’ici adjointe au commissaire général au développement durable. Ce changement décidé par le gouvernement intervient après les révélations sur le non-versement depuis 2008 des redevances dues par les industriels.

L’agence de l’eau Seine-Normandie change de tête dans un contexte troublé. Un mois après l’élection surprise d’Anne Le Strat à la présidence du comité de bassin de l’agence, qui fait un peu office de parlement au sein de cet établissement, le directeur général Guy Fradin laisse son fauteuil à Michèle Rousseau.

Selon l’arrêté de nomination paru au Journal officiel, cette ingénieure générale des Mines a pris ses fonctions depuis le 1er novembre. Âgée de 54 ans, Michèle Rousseau était, depuis 2008, adjointe au commissaire général au développement durable. Elle était auparavant secrétaire générale du ministère de l'Écologie et du Développement durable. Son prédécesseur, Guy Fradin, 61 ans, ingénieur général du génie rural, des eaux et des forêts, avait été nommé directeur général de l’agence de l’eau Normandie-Seine en 2004, après avoir dirigé le cabinet de Roselyne Bachelot au ministère de l’Écologie.

Gouvernance très particulière

Ce changement à la tête de cet opérateur, qui joue un rôle stratégique dans le financement des actions de protection des ressources en eau, et l’élection de la nouvelle présidente du comité de bassin ne sont a priori pas liés, puisque le directeur général est nommé par le gouvernement. D’autre part, l’entourage de la présidente a précisé à Acteurs publics que le départ de Guy Fradin était prévu avant l’élection d’Anne Le Strat, par ailleurs adjointe au maire de Paris.

Ce remplacement tombe toutefois à pic car Guy Fradin était fragilisé depuis ces dernières semaines par les révélations autour du non-versement depuis 2008 des redevances dues par les industriels. Le comité de bassin de l’agence de l’eau Seine-Normandie dispose en effet d’un budget de 900 millions d’euros qui provient des taxes sur l’eau payées par les usagers et par les industriels. Or ces derniers doivent aujourd’hui 90 millions d’euros à l’agence, qui a invoqué des problèmes informatiques pour justifier ce retard de paiement. Ce sera sans doute le dossier prioritaire de la nouvelle directrice, Michèle Rousseau, qui arrive dans un établissement à la gouvernance très particulière. Le changement de présidence au comité de bassin pèsera dans son action.

Anne Le Strat, écologiste apparentée PS, avait battu de justesse, le 29 septembre, le centriste André Santini. Ce dernier, qui conteste l’élection de sa rivale, a d’ailleurs introduit un recours. 

Jean_Luc Touly

5 novembre 2011

Changement de direction à l'agence de l'eau Seine-Normandie

02/11/2011
L’agence de l’eau Seine-Normandie change de directeur général
Guy Fradin, qui dirigeait l’agence depuis 2004, est remplacé par Michèle Rousseau (photo), jusqu’ici adjointe au commissaire général au développement durable. Ce changement décidé par le gouvernement intervient après les révélations sur le non-versement depuis 2008 des redevances dues par les industriels.

L’agence de l’eau Seine-Normandie change de tête dans un contexte troublé. Un mois après l’élection surprise d’Anne Le Strat à la présidence du comité de bassin de l’agence, qui fait un peu office de parlement au sein de cet établissement, le directeur général Guy Fradin laisse son fauteuil à Michèle Rousseau.

Selon l’arrêté de nomination paru au Journal officiel, cette ingénieure générale des Mines a pris ses fonctions depuis le 1er novembre. Âgée de 54 ans, Michèle Rousseau était, depuis 2008, adjointe au commissaire général au développement durable. Elle était auparavant secrétaire générale du ministère de l'Écologie et du Développement durable. Son prédécesseur, Guy Fradin, 61 ans, ingénieur général du génie rural, des eaux et des forêts, avait été nommé directeur général de l’agence de l’eau Normandie-Seine en 2004, après avoir dirigé le cabinet de Roselyne Bachelot au ministère de l’Écologie.

Gouvernance très particulière

Ce changement à la tête de cet opérateur, qui joue un rôle stratégique dans le financement des actions de protection des ressources en eau, et l’élection de la nouvelle présidente du comité de bassin ne sont a priori pas liés, puisque le directeur général est nommé par le gouvernement. D’autre part, l’entourage de la présidente a précisé à Acteurs publics que le départ de Guy Fradin était prévu avant l’élection d’Anne Le Strat, par ailleurs adjointe au maire de Paris.

Ce remplacement tombe toutefois à pic car Guy Fradin était fragilisé depuis ces dernières semaines par les révélations autour du non-versement depuis 2008 des redevances dues par les industriels. Le comité de bassin de l’agence de l’eau Seine-Normandie dispose en effet d’un budget de 900 millions d’euros qui provient des taxes sur l’eau payées par les usagers et par les industriels. Or ces derniers doivent aujourd’hui 90 millions d’euros à l’agence, qui a invoqué des problèmes informatiques pour justifier ce retard de paiement. Ce sera sans doute le dossier prioritaire de la nouvelle directrice, Michèle Rousseau, qui arrive dans un établissement à la gouvernance très particulière. Le changement de présidence au comité de bassin pèsera dans son action.

Anne Le Strat, écologiste apparentée PS, avait battu de justesse, le 29 septembre, le centriste André Santini. Ce dernier, qui conteste l’élection de sa rivale, a d’ailleurs introduit un recours. 

Jean_Luc Touly

Fermer

Publié le 19/04/2016 13:29   | |    |