En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
 
 
 
 

Blog - La bande à bonne'eau


 4 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!

Fronde anti- Santini 12/11  -  par   Maurice

19 décembre 2011

Fronde anti- Santini

Fronde anti- Santini

Par Libie Cousteau, publié le 14/12/2011

 

André Santini a réussi à faire annuler l'élection de sa rivale Anne Le Strat, adjointe à la mairie de Paris, à la présidence du Comité de bassin Seine-Normandie.

Sept présidents de Régions lancent un appel mettant en cause l'ancien secrétaire d'Etat chargé de la fonction publique au sujet de l'élection à la présidence du Comité de bassin Seine-Normandie.

Sept présidents de conseil régional, dont celui de l'Ile-de-France, le socialiste Jean-Paul Huchon, et plus de 70 membres du Comité de bassin Seine-Normandie lancent cette semaine un appel à André Santini, député maire (Nouveau Centre) d'Issy-les-Moulineaux.

Ils réclament l'organisation d'un nouveau scrutin pour l'élection de la présidence de cette instance stratégique (le comité de bassin définit le programme d'aides aux collectivités locales). En effet, l'ancien secrétaire d'Etat chargé de la Fonction publique a réussi à faire annuler le mois dernier, auprès du tribunal administratif de Cergy, l'élection de sa rivale, Anne Le Strat, adjointe au maire de Paris, Bertrand Delanoë.

"Le comité est aujourd'hui ingouvernable", soulignent les signataires, parmi lesquels figurent également des élus de droite. A travers cette procédure et la bataille pour la présidence du comité se joue un autre règlement de comptes: celui de Veolia Environnement contre la mairie de Paris, qui lui a retiré, en 2010, la délégation de la gestion de l'eau de la capitale. 

19 décembre 2011

Fronde anti- Santini

Fronde anti- Santini

Par Libie Cousteau, publié le 14/12/2011

 

André Santini a réussi à faire annuler l'élection de sa rivale Anne Le Strat, adjointe à la mairie de Paris, à la présidence du Comité de bassin Seine-Normandie.

Sept présidents de Régions lancent un appel mettant en cause l'ancien secrétaire d'Etat chargé de la fonction publique au sujet de l'élection à la présidence du Comité de bassin Seine-Normandie.

Sept présidents de conseil régional, dont celui de l'Ile-de-France, le socialiste Jean-Paul Huchon, et plus de 70 membres du Comité de bassin Seine-Normandie lancent cette semaine un appel à André Santini, député maire (Nouveau Centre) d'Issy-les-Moulineaux.

Ils réclament l'organisation d'un nouveau scrutin pour l'élection de la présidence de cette instance stratégique (le comité de bassin définit le programme d'aides aux collectivités locales). En effet, l'ancien secrétaire d'Etat chargé de la Fonction publique a réussi à faire annuler le mois dernier, auprès du tribunal administratif de Cergy, l'élection de sa rivale, Anne Le Strat, adjointe au maire de Paris, Bertrand Delanoë.

"Le comité est aujourd'hui ingouvernable", soulignent les signataires, parmi lesquels figurent également des élus de droite. A travers cette procédure et la bataille pour la présidence du comité se joue un autre règlement de comptes: celui de Veolia Environnement contre la mairie de Paris, qui lui a retiré, en 2010, la délégation de la gestion de l'eau de la capitale. 

Fermer

Publié le 19/04/2016 13:40   | |    |