En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
 
 
 
 

Blog - La bande à bonne'eau


 4 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!

Lille; suite. 01/12  -  par   Maurice

18  janvier 2012

Lille; suite.

Une enquête préliminaire avait été lancée par le procureur de Lille et la brigade financière de la police judiciaire à propos du fonctionnement du
marché de l'eau à la communauté urbaine de Lille.


Les Eaux du Nord, société privée bénéficiaire d'une délégation de service public, fournissent l'eau aux habitants de l'agglomération lilloise. Mais, dans la facture payée par les clients, figure un petit pourcentage qui, en quelque sorte, est une avance pour l'entretien et le renouvellement du réseau : changement des tuyauteries de plomb, lutte contre les fuites, etc.


La chambre régionale des comptes s'aperçoit que 164 millions d'euros restent dus à la communauté urbaine : tout n'a pas été dépensé. Or, dix ans après le jugement de la chambre régionale, la « provision » n'aurait toujours pas été remboursée à Lille Métropole Communauté Urbaine qui aurait pu, à défaut de le rendre aux  consommateurs d'eau, l'utiliser à autre chose. Du côté de LMCU et des Eaux du Nord, on estime que la somme n'est pas à régler car d'autres investissements ont été effectués.

En juin 2008, Éric Darques, le président d' « Eau Secours LMCU », est longuement interrogé par la brigade financière. Il reste sur ses positions : l'argent n'a pas été remboursé. Mais le procureur de Lille classe sans suite cette histoire. Rebondissement : « Eau Secours LMCU » a déposé une plainte avec constitution de partie civile. Fabienne Atzori, doyenne des juges d'instruction à Lille, est chargée des investigations judiciaires.w
D.S.

18  janvier 2012

Lille; suite.

Une enquête préliminaire avait été lancée par le procureur de Lille et la brigade financière de la police judiciaire à propos du fonctionnement du
marché de l'eau à la communauté urbaine de Lille.


Les Eaux du Nord, société privée bénéficiaire d'une délégation de service public, fournissent l'eau aux habitants de l'agglomération lilloise. Mais, dans la facture payée par les clients, figure un petit pourcentage qui, en quelque sorte, est une avance pour l'entretien et le renouvellement du réseau : changement des tuyauteries de plomb, lutte contre les fuites, etc.


La chambre régionale des comptes s'aperçoit que 164 millions d'euros restent dus à la communauté urbaine : tout n'a pas été dépensé. Or, dix ans après le jugement de la chambre régionale, la « provision » n'aurait toujours pas été remboursée à Lille Métropole Communauté Urbaine qui aurait pu, à défaut de le rendre aux  consommateurs d'eau, l'utiliser à autre chose. Du côté de LMCU et des Eaux du Nord, on estime que la somme n'est pas à régler car d'autres investissements ont été effectués.

En juin 2008, Éric Darques, le président d' « Eau Secours LMCU », est longuement interrogé par la brigade financière. Il reste sur ses positions : l'argent n'a pas été remboursé. Mais le procureur de Lille classe sans suite cette histoire. Rebondissement : « Eau Secours LMCU » a déposé une plainte avec constitution de partie civile. Fabienne Atzori, doyenne des juges d'instruction à Lille, est chargée des investigations judiciaires.w
D.S.

Fermer

Publié le 19/04/2016 13:45   | |    |