En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
 
 
 
 

Blog - La bande à bonne'eau


 4 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!

Papy fait de la résistance 11/12  -  par   Maurice

19 novembre  2012

Papy fait de la résistance

« Tous les services se renvoient la balle. On se croirait à un match de tennis », sourit Franz Henuset.



LAON (Aisne). - Au lieu des 70 euros habituels, La Lyonnaise des eaux réclame plus de 500 euros à ce client âgé de 84 ans. Il refuse de payer. Résultat : l'eau pourrait être coupée.

«Si c'est pour l'apéro, il va falloir que je me fasse livrer un camion d'anisette ! » Il essaie d'en rire mais en réalité, il a du mal à la digérer cette facture d'eau, Franz Henuset.

« Quand j'ai ouvert le courrier, j'ai fait un triple saut arrière », plaisante encore ce Laonnois de 84 ans. Au lieu des 60 ou 70 euros qu'il paie généralement pour six mois de consommation d'eau, il découvre un montant de 526,28 euros, soit 119 m3, pour la période comprise entre novembre 2011 et juin 2012.

« J'ai eu beau leur expliquer de toutes les manières possibles que je n'avais pas pu consommer une telle quantité d'eau, ils ne cherchent pas plus loin et se contentent d'exiger le paiement », déplore Franz Henuset, pour qui il est hors de question d'honorer une telle somme.
Retour à la normale sans intervention. L'explication qui vient tout de suite à l'esprit, c'est tout simplement une fuite passée inaperçue. Cet ancien expert-comptable n'y croit pas un seul instant.

« Je fais attention à ma consommation d'eau. Je prends deux bains et je fais une lessive par semaine, c'est tout. Je sais bien que les fuites viennent souvent des toilettes, alors je laisse en permanence une feuille de papier hygiénique au niveau de l'arrivée d'eau comme ça, si c'est mouillé, je le vois immédiatement. Ce n'est pas le cas. »

Il évoque aussi les précautions prises au quotidien par son aide-ménagère qui ferme systématiquement l'alimentation en eau de la machine à laver quand elle ne s'en sert pas.
Autre preuve, selon lui, de sa bonne foi : depuis qu'il a reçu cette facture astronomique, il relève régulièrement son compteur et depuis le mois de juin, sa consommation est on ne peut plus normale. « Je n'ai pas fait intervenir de plombier ou qui que ce soit pour réparer une éventuelle fuite, cela veut bien dire que le problème ne vient pas de moi ! »

L'eau va être coupée.

Franz Henuset a décidé de ne régler que 70 euros, ce qui correspond à peu près à sa consommation habituelle. Le reste, il ne veut pas en entendre parler, mais La Lyonnaise des eaux, elle, réclame son dû.
Elle lui a déjà fait parvenir deux lettres de relance avec à chaque fois une pénalité de 16,20 euros. Aujourd'hui, il doit encore 488,68 euros. « Je viens de recevoir une mise en demeure de payer et à défaut de règlement dans les vingt jours, la fourniture d'eau sera suspendue. Dans quel monde
vit-on ? », se demande l'octogénaire qui ne cédera pas.


Lucie LEFEBVRE


llefebvre@journal-lunion.fr

19 novembre  2012

Papy fait de la résistance

« Tous les services se renvoient la balle. On se croirait à un match de tennis », sourit Franz Henuset.



LAON (Aisne). - Au lieu des 70 euros habituels, La Lyonnaise des eaux réclame plus de 500 euros à ce client âgé de 84 ans. Il refuse de payer. Résultat : l'eau pourrait être coupée.

«Si c'est pour l'apéro, il va falloir que je me fasse livrer un camion d'anisette ! » Il essaie d'en rire mais en réalité, il a du mal à la digérer cette facture d'eau, Franz Henuset.

« Quand j'ai ouvert le courrier, j'ai fait un triple saut arrière », plaisante encore ce Laonnois de 84 ans. Au lieu des 60 ou 70 euros qu'il paie généralement pour six mois de consommation d'eau, il découvre un montant de 526,28 euros, soit 119 m3, pour la période comprise entre novembre 2011 et juin 2012.

« J'ai eu beau leur expliquer de toutes les manières possibles que je n'avais pas pu consommer une telle quantité d'eau, ils ne cherchent pas plus loin et se contentent d'exiger le paiement », déplore Franz Henuset, pour qui il est hors de question d'honorer une telle somme.
Retour à la normale sans intervention. L'explication qui vient tout de suite à l'esprit, c'est tout simplement une fuite passée inaperçue. Cet ancien expert-comptable n'y croit pas un seul instant.

« Je fais attention à ma consommation d'eau. Je prends deux bains et je fais une lessive par semaine, c'est tout. Je sais bien que les fuites viennent souvent des toilettes, alors je laisse en permanence une feuille de papier hygiénique au niveau de l'arrivée d'eau comme ça, si c'est mouillé, je le vois immédiatement. Ce n'est pas le cas. »

Il évoque aussi les précautions prises au quotidien par son aide-ménagère qui ferme systématiquement l'alimentation en eau de la machine à laver quand elle ne s'en sert pas.
Autre preuve, selon lui, de sa bonne foi : depuis qu'il a reçu cette facture astronomique, il relève régulièrement son compteur et depuis le mois de juin, sa consommation est on ne peut plus normale. « Je n'ai pas fait intervenir de plombier ou qui que ce soit pour réparer une éventuelle fuite, cela veut bien dire que le problème ne vient pas de moi ! »

L'eau va être coupée.

Franz Henuset a décidé de ne régler que 70 euros, ce qui correspond à peu près à sa consommation habituelle. Le reste, il ne veut pas en entendre parler, mais La Lyonnaise des eaux, elle, réclame son dû.
Elle lui a déjà fait parvenir deux lettres de relance avec à chaque fois une pénalité de 16,20 euros. Aujourd'hui, il doit encore 488,68 euros. « Je viens de recevoir une mise en demeure de payer et à défaut de règlement dans les vingt jours, la fourniture d'eau sera suspendue. Dans quel monde
vit-on ? », se demande l'octogénaire qui ne cédera pas.


Lucie LEFEBVRE


llefebvre@journal-lunion.fr

Fermer

Publié le 19/04/2016 20:53   | |    |