Accueil  Blog  Obtention d'Inf'Eau  Liens  Expressions 
Bienvenue sur Vayrana

Bienvenue

sloganbienvenue.jpg

Slogan27.jpg


Vayrana

L'association

Nos missions


Gestion de L'EAU

Gestion de L'eau

Aquarévolte 2017

Questions à la CCPR


Patrimoine EAU

Inventaire

Qualité eau du robinet

Niveau des nappes

Qualité des rivières

Chantier


Communication

Interview

Réunion Publique


Quand Veolia éponge ses eaux usées à Pierrefonds 08/12

31 Août 2012

Quand Veolia éponge ses eaux usées à Pierrefonds

Quand Veolia éponge ses eaux usées à Pierrefonds

Accusé de déversement délibéré d’eaux usées, Veolia Reunion explique qu’il s’agissait d’une opération de "nettoyage" et de "maintenance du réseau"

Un rejet d’eaux souillées a été observé par différents témoins à proximité de la station de refoulement de la Pointe du Diable jeudi. Évoquant une "répercussion" consécutive à la casse survenue le week-end dernier sur une canalisation d’eaux usées, Veolia annonce que ce surplus a été pompé.

SAINT-PIERRE

L’affaire n’a pas manqué de faire le buzz sur les réseaux sociaux et certaines ondes radiophoniques locales. Hier après-midi, il était, en effet, peu évident de comprendre ce que faisait un camion-citerne d’eaux usées au bord d’un ancien exutoire à quelques mètres de l’océan.

L’alerte est donnée jeudi, peu avant 15 heures, puis elle se multiplie. Plusieurs personnes, sensibles au respect de l’environnement, identifient deux agents de Veolia Réunion en "pleine vidange d’eaux usées" dans une petite ravine surmontée d’un ponton. Située à la Pointe du Diable, elle est distante de quelques dizaines de mètres de la station de refoulement de la Balance.

Sur place, nous constatons effectivement la présence de ce camion qui effectue des rotations entre l’unité de refoulement et le site présumé de "déversement". Des photos sont prises et la direction de Veolia Réunion est contactée.

Après la rupture d’une importante canalisation dimanche et le déversement de 10 000 m3 d’eaux souillées, la série noire semble se poursuivre pour le délégataire de service public en eaux potables et usées.

Le "nettoyage d’une ravine..."

Face aux photos de vidange d’un liquide saumâtre peu commun à la surface duquel flottent des résidus de couleur beige, le responsable du secteur Sud chez Veolia contredit la version des témoins. "Vous savez, on n’a pas pour habitude de déverser des produits à quelques centaines de mètres d’une station dédiée au refoulement. Il s’agit, en réalité, de plusieurs pompages opérés dans le cadre d’une opération de maintenance et de surveillance du réseau", confie David Auduberteau évoquant l’aspiration de résidus de graisse, et donc, le "nettoyage de la ravine". "Il y a eu une relation de cause à effet entre la rupture d’une canalisation d’eaux usées dimanche et ce rejet que nous avons récupéré. Il s’agit de conséquences, en amont, sur le réseau d’assainissement", poursuit le cadre.

"Sur les deux canalisations qui conduisent les eaux usées depuis le poste de refoulement, une des deux a été endommagée dimanche. Lorsque cela s’est produit, Veolia a fait basculer tout le flux sur la seconde canalisation pour les travaux. Il n’est pas exclu et même très plausible que les différentes manipulations réalisées depuis quelques jours sur des pompes, aient pu causer le rejet d’un petit volume d’eaux usées", explique Samuel Dumoutier, directeur de l’eau et de l’assainissement à la municipalité de Saint-Pierre, argumentant le ballet des camions-citerne pour éponger le surplus d’eaux souillées.

Observées à cet endroit connu des joggeurs, elles auraient ensuite été vidangées à la station de refoulement. Même son de cloche du côté de Veolia qui rappelle que les "soucis de débordements sporadiques observés dans cette ravine n’existent plus depuis décembre 2010". Autant de pistes difficilement vérifiables pour l’administré qui n’hésite désormais plus à dénoncer toute opération ou pollution suspecte

Ludovic Robert


Haut

Valid HTML 5.0 freeguppy.org © 2004-2017 En savoir plus ... Valid CSS 3
skins 4avril pour GuppY 5.01.xx - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.04 seconde