En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
 
 
 
 

Blog - La bande à bonne'eau


 4 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!

Intercommunalité et surcoûts pour la distribution d'eau potable 11/11  -  par   Maurice

5 novembre 2011

Intercommunalité et surcoûts pour la distribution d'eau potable

LES SURCOÛTS DE
L'INTERCOMMUNALITE
LA CACE DENONCE CETTE ABERRATION
ECONOMIQUE
DEPUIS DES ANNEES
ET LA CACE A DEMONTRE CELA
POUR LA DISTRIBUTION D'EAU POTABLE
DANS 2 DEPARTEMENTS :
LE RHÔNE ET LA SAÔNE ET LOIRE
PLUSIEURS DEFAUTS MAJEURS DE L'INTERCOMMUNALITE
- le prix du service public payé par les usagers est plus élevé
- le manque de démocratie de proximité : l'usager ne connaît plus les élus qui gouvernent le service public
- la tendance pour l'intercommunalité à déléguer la gestion et la facturation du service au privé : les élus rémunérés reçoivent la même indemnité sans exercer la moindre responsabilité et les usagers ne peuvent pas se plaindre puisqu'ils ne savent plus où s'adresser sinon au prédateur du privé à qui accueil des usagers (qu'ils nomme de surcroît ses "clients") a lui aussi été délégué.
Pire encore lorsque l'accueil est managé par un centre d'appel situé à plusieurs centaines de km.
En pièce jointe l'article du Canard Enchainé de ce jour.
JL LINOSSIER CACE Coordination nationale des Associations de Consommateurs d'Eau

1105_01_m.jpg

5 novembre 2011

Intercommunalité et surcoûts pour la distribution d'eau potable

LES SURCOÛTS DE
L'INTERCOMMUNALITE
LA CACE DENONCE CETTE ABERRATION
ECONOMIQUE
DEPUIS DES ANNEES
ET LA CACE A DEMONTRE CELA
POUR LA DISTRIBUTION D'EAU POTABLE
DANS 2 DEPARTEMENTS :
LE RHÔNE ET LA SAÔNE ET LOIRE
PLUSIEURS DEFAUTS MAJEURS DE L'INTERCOMMUNALITE
- le prix du service public payé par les usagers est plus élevé
- le manque de démocratie de proximité : l'usager ne connaît plus les élus qui gouvernent le service public
- la tendance pour l'intercommunalité à déléguer la gestion et la facturation du service au privé : les élus rémunérés reçoivent la même indemnité sans exercer la moindre responsabilité et les usagers ne peuvent pas se plaindre puisqu'ils ne savent plus où s'adresser sinon au prédateur du privé à qui accueil des usagers (qu'ils nomme de surcroît ses "clients") a lui aussi été délégué.
Pire encore lorsque l'accueil est managé par un centre d'appel situé à plusieurs centaines de km.
En pièce jointe l'article du Canard Enchainé de ce jour.
JL LINOSSIER CACE Coordination nationale des Associations de Consommateurs d'Eau

1105_01_m.jpg

Fermer

Publié le 19/04/2016 13:26   | |    |